Aujourd’hui sort le sixième EP du label Mama Told Ya avec dessus la participation d’Anetha et du producteur canadien Ryan James Ford. Ces derniers souhaitent casser les codes avec ce projet commun et de toujours oser aller plus loin.

Anetha, une artiste accomplie

On peut dire d’Anetha qu’elle est aujourd’hui une artiste accomplie. Depuis plusieurs années maintenant, elle gravit les échelons en construisant une identité artistique bien à elle et une vie de famille à côté. Une personnalité plutôt discrète qui fait parler sa musique avant tout.
Quand on lui demande qu’elle a été sa plus grosse bêtise, elle nous répond : “Comme Ryan, je n’ai jamais fait d’énormes bêtises étant plus jeune et que j’ai toujours plutôt joué le jeu. Peut-être que ma plus grosse “folie” a été de lâcher l’architecture après 6 ans d’étude pour me consacrer à la musique.
Un pari plutôt gagnant quand on sait tout ce qui a suivi ensuite “c’est surement la meilleure “bêtise” que j’ai pu faire”.

C’est en 2019 qu’elle fonde son label Mama Told Ya avec derrière elle déjà beaucoup d’expérience et une notoriété majeure dans le monde entier. Elle en profite pour mettre en avant une cause qui lui tient particulièrement à coeur, l’écologie. Au sein de son agence de booking Mama Loves Ya, elle promeut une réduction des émissions de CO2 en privilégiant d’autres moyens de transports que l’avion quand cela est possible par exemple.
Anetha n’est pas une simple DJ, mais une artiste particulièrement impliquée dans la culture de la musique électronique. Comme dit Ryan James Ford : “Anetha is the boss of the floor“.

Anetha à Possession

Plus qu’une ville en particulier, cet EP sonne comme une track de fin de club. Triste de se quitter, mais heureux du moment vécu et partagé. C’est assez rare et précieux, surtout en cette période.

– Anetha

“Une techno brute, mais joyeuse à la fois”

C’est comme ça qu’Anetha nous décrit cet EP qui ne ressemble à aucun autre et attise la curiosité. En effet, ce dernier semble assez atypique à première vue avec “des couleurs vives” et “des styles super différents” rajoute Anetha. En effet, on y retrouve le style très groove de Ryan James Ford mélangé avec la “techno brute” jouée par Anetha en général.
L’EP comprend 5 tracks dont 4 produites par Ryan James Ford et une co-produite par ce dernier et Anetha. Ces deux-là se connaissent depuis longtemps et avaient déjà travaillé ensemble sur la compilation “L’eau repousse les feux agressifs” du label d’Anetha.
Pour finir, on a ici un EP a l’équilibre bien trouvé qui casse les codes et sonne comme “une track de fin de club”.

On vous souhaite une bonne écoute et de casser les codes qui vous entourent.

Merci à Anetha & Ryan James Ford d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Categories: Focus soirées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.