Après une saison estivale hors du temps, des opens airs insolites de Boder City à l’improbable Prairie du canal. Déjà-Vu revient en force à la mythique Machine du moulin rouge ! Elle sera spécialement chamboulée pour l’occasion.

Cette nuit lunaire transformera les deux salles entre atmosphère cosmique et scénographie spatiale

Le collectif et magazine Dure vie dont est issu la résidence Déjà-Vu est implanté depuis plusieurs années comme référence en matière de son, de propositions et de programmations.
Associée à eux, l’agence Bonjour/Bonsoir pionnière dans le milieu électronique et notamment réputée pour les soirées du Badaboum assureront d’une nuit insolite.

Deux salles, multiples ambiances, une scène de danse immersive en 360° pour les audacieux. Un vjing étourdissant et expériences olfactives nous promettant des impressions de déjà-vu…

Pour cette première édition à la machine, Déjà-Vu accueillera à bord de son équipage spatial, la danoise Courtesy, figure centrale d’une techno sombre et nuancée. Un joyau de la techno hollandaise, Legowelt, créateur du label Strange life records. Maître des synthétiseurs, et des textures analogiques. Les passionnées du collectif Vénus club avec, Perdu et retrouvé, Cakkou et Anodine talentueuses, initiatrices et créatrices. Elles sont une vingtaine, ont émergé pendant le confinement et proposent une techno progressive, diversifiée et électrisante.
Ce plateau minutieux, sera complété par l’éclectique Dj City. Habitué des scènes berlinoises et surprenant de par sa multiplicité dans le genre musical. Son style varie de l’acid en passant par l’italo, l’EBM ou encore l’électro clash.

Vous l’avez compris les noctambules de la techno, cette nuit du 26 mars promet d’être sensationnelle !


Event | Billeterie

Photo de couverture : Otto Zinsou

Categories: Focus soirées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.