Au vu de la situation actuelle causée par la pandémie de ce cher covid-19, il est de notre devoir de faire le point sur les festivals prévus cet été.
Voici un petit compte rendu avec les dernières informations relevées.

DGTL : un constat amer

S’agissant du DGTL, celui d’Amsterdam devait se tenir du 11 au 12 avril prochain mais a été annulé suite aux « mesures de précaution du gouvernement néerlandais ». De même que le DGTL Sao Paulo, initialement envisagé le 1er mai, il ne pourra pas se produire : le gouvernement brésilien a annulé tous les évènements rassemblant une grande concentration de personnes.

Pourtant, le DGTL Santiago, annoncé les 2 et 3 mai, est quant à lui toujours maintenu à l’heure actuelle. Il faut aussi mentionner le DGTL Barcelone prévu du 4 au 6 septembre qui est à ce jour lui aussi assuré.

La France en questionnement

En France, on préfère ne pas trop se mouiller : pour sa 8ème édition, Marvellous Island a envisagé dans son communiqué un report en juillet ou septembre mais souhaite conserver la possibilité de maintenir l’événement en se rattachant aux informations du gouvernement « le festival devant se tenir 2 mois après la fin du confinement annoncé à ce jour ».

Aussi, We Love Green est pour le moment maintenu les 6 et 7 juin prochain : les organisateurs s’engagent même avec 60 autres festivals européens dans la lutte contre le covid-19 en divulguant diverses informations sur la situation au fil des semaines. D’autre part, ils ont reposté de nombreuses publications concernant des cagnottes, des dons de masques ou des livraisons de nourriture à l’attention du personnel soignant.

Le Hellfest retenait lui aussi son souffle mais l’info a été annoncée très récemment : le festival n’aura pas lieu du 19 au 22 juin prochain. En effet, la Préfecture de Loire-Atlantique, accompagnée par le Ministère de la Culture, a fait le choix de l’interdire. L’Electrobeach devant se tenir du 12 au 15 juillet a annoncé lui aussi son annulation.

La 29ème édition du festival des Vieilles Charrues est à ce jour maintenu du 16 au 19 juillet, mais l’inquiétude gagne peu à peu les internautes. Pour finir, Elektric Park Festival ayant lieu le 5 septembre a décidé d’offrir au personnel soignant leur pass pour le festival.

Ailleurs en Europe : de l’espoir au report

Concernant nos amis les british, le festival de Glastonbury qui attendait près de 200 000 personnes du 18 au 24 juin a été annulé.

En Italie, le Kappa FuturFestival a publié un communiqué sur son site après l’annonce du gouvernement italien concernant la prolongation du confinement jusqu’au 13 avril. Les organisateurs disent vouloir continuer à travailler sur la planification du festival devant se tenir le 4 et 5 juillet.

Pour la Belgique, la menace est bel et bien présente, preuve en est le ministre de l’intérieur belge a estimé qu’il y avait une probabilité pour que les festivals soient reportés. Le Dour festival, du 15 au 19 juillet prochain, déclare que « rien n’indique à ce moment que les manifestations de l’été prochain seront annulées. Nous suivons, comme tous les autres festivals, l’évolution de la situation ». Pourtant, le 7 avril dernier le bourgmestre de Dour, invité de la télévision belge, a évoqué la possible annulation du festival. S’agissant de Rampage Open Air, prenant place du 3 au 5 juillet, aucune annonce officielle n’a été faite à ce jour.

Les organisateurs du Dreambeach en Andalousie ont posté un communiqué assez inquiétant le 6 avril dernier en faisant référence aux mesures de remboursement envisageables si le festival « devait être totalement annulé ». Pour le moment, il est donc maintenu du 5 au 9 aout prochain. Son voisin Medusa festival, prévu du 5 au 10 aout, se retrouve quant à lui dans la même position.

S’agissant de Rotterdam Rave, aucune annonce n’a été faite pour le 15 aout, mais l’évènement avec Paula Temple du 23 mai a été annulé.

Le croate Sonus proclame qu’il est « impossible de prédire avec certitude » si sa prochaine édition du 16 au 20 aout sera maintenue. Le serbe Exit se rallie à We Love Green parmi les 60 autres festivals en affirmant dans son dernier communiqué vouloir participer à un échange constant avec des experts de la santé, ayant bon espoir que la crise sanitaire se calme et que le festival ait bien lieu du 9 au 12 juillet. 

Enfin, le Boom festival au Portugal a posté un communiqué annonçant le report du festival qui se tiendra du 22 au 29 juillet 2021.

Bilan mitigé et menace bien réelle

Pour info, le samedi 28 mars, l’animateur radio sur RTL2 Francis Zégut a posté sur son compte facebook un message indiquant « le report ou l’annulation de manifestations musicales en juin et juillet ».

Il faut enfin savoir qu’une nouvelle ordonnance a été signée par Emmanuel Macron, indiquant les démarches à suivre concernant les annulations de vols aériens. Effectivement, la France, l’Espagne, l’Italie et la Belgique ont pour le moment fermé leurs frontières, pour une durée allant de 15 à 21 jours minimum.

Les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, la Serbie et la Croatie n’ont pas fait le même choix, mais des mesures de distanciation sociale sont appliquées, et les français ne sont pas les bienvenus. Cela ajoute une difficulté puisque même pour se rendre dans les pays où prennent place les festivals, peu de possibilités sont offertes.

N’oublions pas que notre cher Président doit se prononcer sur la prolongation du confinement, et donc sur les mesures qui s’y accompagnent, lundi prochain à 20h. Vraisemblablement, on s’attend à d’autres annonces d’annulation ou de report : l’été 2020 sera l’un des pires pour le monde de l’événementiel.

Crédit photo de couverture : Nightmess

Notre dernier article : La scène rave prépare une compilation dont les recettes iront à Médecins Sans Frontières

Categories: Let's talk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *