Morgan et Antoine, les fondateurs de Newtrack, ont accepté de revenir avec nous sur la première édition de “Black Thursday”.
Effectivement cette soirée dans l’ancien supermarché a fait du bruit car l’événement avait rassemblé des milliers de personnes devant l’entrée.

Interview

Parlons un peu de la première édition de Black Thursday, comment avez-vous préparé en conséquence l’évent avec plus de 10000 personnes sur l’événement ?

Nous pour cet événement on gère la communication donc on ne s’occupe pas du staff sur place. On a pu prévenir le lieu du monde qui était attendu, on essaye d’estimer combien de personnes on aura le jour J.
À part de la prévention avec le club et dire pendant la soirée sur les réseaux qu’on est plein, on ne peut pas faire grand chose.

Quelle a été votre réaction lorsque vous vous êtes retrouvés avec environ 1000 personnes dans l’avenue en train d’attendre ?

Déjà quand on a vu les résultats de l’événement on était sur cul mais il faut savoir que l’on a beaucoup bossé sur la communication de cet événement.
On était content de l’univers qu’on avait réussi à créer : le jeu de mot “Black Thursday”, l’univers du supermarché sur le flyer, la référence au “Black Friday”…


Quand on s’est retrouvé avec 1000 personnes dans l’avenue en train d’attendre, la première chose que tu te dis c’est “Waouh c’est mortel”.
Ensuite tu redescends sur Terre et tu te dis : “Merde comment on va faire?”, “Qu’est ce qu’il va se passer?”, “Il faut pas qu’il y est d’émeutes”…
À partir de là, notre job il est d’aller parler aux gens, de dire qu’on est plein et qu’on va plus faire rentrer de gens.

Pouvez-vous nous raconter quelques anecdotes sur cette nuit là ? Comment avez-vous géré cette soirée ?

La soeur et la mère d’un DJ ont pas pu rentrer car elles sont arrivées trop tard, il y avait vraiment trop de monde.
Après tous les problèmes de gestion liés à l’événement, j’étais tellement éclaté que je suis allé me faire un Hippopotamus dans la rue pour me détendre.

Pourquoi avoir été contraint de changer de lieu ? Quels changements seront apportés ?

Aujourd’hui on est contraint de changer de lieu parce que “La Grande Surface” subit des pressions de la part de la préfecture.
C’était donc la première et dernière soirée là-bas.

On se déplace au Point Éphémère pour ne pas annuler cette soirée au plateau incroyable avec les Casual Gabberz. Ce sera probablement la dernière “Black Thursday” qui aura lieu au Point Éphémère.
On aura donc la salle club qui sera 100% Techno, totalement protégée de l’hiver avec la terrasse couverte.

Le soucis qu’on a c’est qu’on avait créé le “Black Thursday” pour La Grande Surface. À part si on trouve un autre supermarché qui souhaite bien nous accueillir, on ne pourra pas continuer le concept.

Leur prochaine date : Black Thursday – Se mettre un tiroir caisse !

Categories: Interview Let's talk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *