Le 10 juin soit il y a maintenant 3 jours, le Premier ministre Édouard Philippe présentait à l’assemblée nationale un projet de loi visant à organiser la fin de l’état d’urgence sanitaire. Bonne nouvelle me direz-vous mais la réalité concernant le milieu du spectacle est tout autre.

Une attente insoutenable

Comme annoncé par le Premier ministre Édouard Philippe, l’état d’urgence sanitaire prendra officiellement fin le 10 juillet après seize semaine d’activité sur tout le territoire français. Une période transitoire a été alors proposée par le Premier ministre afin de ne pas risquer une nouvelle vague de contamination. Cette dernière se tiendrait du 10 juillet au 10 novembre, soit une durée de 4 mois.

Dans cette proposition de loi, le paragraphe 4 de l’article 1er concerne les rassemblements et vise à “Limiter ou interdire les rassemblements sur la voie publique ainsi que les réunions de toute nature“.

Concernant les clubs, le problème vient du fait que ce sont des espaces clos et que donc le virus s’y propagerait plus facilement.
Cependant, les rassemblements en plein air seraient plus facilement autorisés avec des réglementations en vigueur, notamment la limite à 5000 personnes. C’est pour cela que des événements comme Elektric Park ou Marvellous Island puissent être maintenu en septembre.
Un communiqué a récemment été adressé à Emmanuel Macron (avant son intervention de demain) par des entrepreneurs du spectacle réclamant un déconfinement total et sans distanciation pour une reprise véritable”.

Le projet de loi sera examiné et certifié dès le 17 juin prochain, nous vous tiendrons au courant de ce qu’il en est.

Notre dernier article : Voici les 5 bonnes raisons d’aller à la Dream Nation cette année

Categories: Let's talk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *