Pour fêter l’arrivée de l’été, le collectif Pisica organise comme chaque année sa série d’open-air à grand succès. Le date du premier open air est fixée au 14 mai et on peut vous dire qu’on a déjà hâte.

Une réputation qui n’est plus à faire

Si certains collectifs parisiens sont très connus pour leurs warehouses, Pisica de son côté séduit depuis des années à l’approche de l’été avec des open-air toujours très attendus.
La recette est simple mais fonctionne : des chats, des cocktails, de la bouffe, des palettes, et 2 scènes house & techno. Le collectif mise avant tout sur l’identité de ses open air dont la réputation n’est plus à faire. La programmation est très souvent composée de nouveaux talents du moment.
Une belle occasion pour découvrir de nouveaux artistes et agrandir sa playlist.
Pour commencer cette nouvelle saison, Pisica donne rendez-vous le 14 mai de 12h à 1h en région parisienne avec une belle programmation.

Entre étoiles montantes et têtes d’affiches

Pour ce premier open air, pas de têtes d’affiches techno mais une belle liste d’étoiles montantes.

La journée sera très variée en terme de styles, allant de la techno industrielle de Makornik jusqu’à la hard trance de Varya Karpova en passant par le style unique de BXTR à l’ambiance très cyberpunk.
Ils sont accompagnés par la jeune Katia Val, en pleine ascension en ce moment avec une dernière grosse date à Exodus x Anubis. On termine ici avec les résidents de Pisica, Saartek et Saelem qui se produiront ensemble en b2b.

Du côté de la scène house, on retrouve une programmation quasiment 100% locale à l’exception du DJ londonien East End Dubs en tête d’affiche qui est très attendu par les fans de micro.
Il est rejoint par Charonne et Mateba en b2b avec Mael Cobb. Pour finir, les fondateurs du collectif, Saar et HLE prendront les platines ainsi que leur résident Zeksu.

Une partie des bénéfices est comme d’habitude reversée à l’association Les Griffes du Coeur et à l’association toulousaine Les Chats du Hasard.

Événement | Billetterie

Photo de couverture : Samuel Gendt

Categories: Open air

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.